lundi 5 novembre 2007

Frais de scolarite, comment se compare l'universite de Calgary ?


L'association des etudiants de l'universite de Calgary, par la bouche de leur president David Coletto ont annonce qu'ils ne feront pas de manifestation pour s'opposer a l'augmentation des frais de scolarite prevu a 4.6% cette annee.


M. Coletto mentionne qu'apres plusieurs annees de manifestations, aucun resultat concret n'a ete note, les membres du Board ont toujours accepte les augmentations proposes. L'association des etudiants se faire ramasser par le journal etudiant sur le sujet.


M. Coletto mentionne que l'absence de manifestation ne signifie pas qu'ils appuient les hausses, mais qu'a la lumiere du passe, ils doivent envisager un changement de tactique de protestation. Dorenavant, l'association revendique que les argents amasses par la hausse soit dirige vers la recherche universitaire et des bourses academiques pour les gradues.


Essayez 2 seconde de voir ce discours a mon universite (Laval) ou toute autre universite au Quebec. Je ne crois pas que cela va se produire avant quelques millenaires.


Rappelons qu'en 2003, l'association des etudiants avaient envoye une jeune etudiante en sous-vetement attendre la fin de la reunion durant laquelle les membres du Board avaient accepte la hausse de 6.3% Pendant ce temps, les etudiants manifestaient bruyamment leur opposition.


Mais qu'en est-il des frais de scolarite de l'universite de Calgary versus les autres universites canadienne ? Regardez le tableau suivant, il est tres informatif. Bon, je sais que les donnees datent de 2005, mais j'ai pas reussi a trouver plus recent.


La moyenne canadienne se situe a 4172$. Les frais les plus eleves sont en Nouvelle-Ecosse a 5984$, l'Alberta coute 4804$ Petit quiz, quelle province est la moins chere ? Evidemment tout le monde sait qu'au Quebec les frais de scolarite sont les plus bas au Canada. Donc le Quebec se situe a 1890$


Est-ce une bonne chose ? Oui et non. Oui car l'accessibilite est augmentee, et non car les universites sont sous-finances. Dans la vie, on en a toujours pour l'argent qu'on paie. Donnez quelque chose a quelqu'un et il va le gaspiller. Faites-lui payer la meme ressource, et il lui fera attention.


Selon moi les universites Quebecoises pourraient beneficier d'une forte hausse des frais de scolarite, augmenter leur financement, et ainsi etre en mesure d'ameliorer leur score autant au point de vue academique, que la renommee et que la recherche universitaire. Malgre la hausse, le Quebec pourrait toujours demeurer en deca de la moyenne Canadienne. Au Quebec, les universite ne sont pas dans le meilleur des etat.


Ici a Calgary, les frais de scolarite par session se chiffrent a 2669.58. Je n'ai pas reussi a avoir plus de details sur leur site internet, comme par exemple, les frais precis par faculte.


Pour vous consoler, voici quelques chiffres trouves dans le site de l'universite de Toronto.


Frais de scolarite par session pour les faculte de
Sciences appliques : 9123.66
Medecine: 17814.90
Droit : 19676.36

2 commentaires:

David Gregoire a dit...

Justement, je dis toujours qu'il faut s'endetter dans la vie.
Un jeune dans la vingtaine a ces choix:
-il peut s'endetter pour se partir en affaire et avoir un faible risque de bien réussir ou;
-il peut s'endetter pour aller à l'école et avoir 100% des chances de réussir s'il s'y met, et qu'il choisit un programme 'utile' à la société.

Parce qu'il faut garder en tête que plusieurs étudiants se font payer par nous, contribuables, pour suivre des cours de philosophie, littérature, etc... et ne travailleront même pas dans ce domaine!

Richard3 a dit...

100% d'accord avec toi, Stephan.

Tes chiffres sur les frais universitaires sont un peu plus récents que ceux que j'ai trouvé il y a de cela quelques mois, mais les faits demeurent les mêmes. Question, juste de même; si les frais les plus bas au Canada sont au Québec, et les plus élevés en Nouvelle-Écosse, les étudiants pourraient-ils nous expliquer pourquoi le taux de fréquentation per capita des universités au Québec est plutôt dans la moyenne nationale, et que le plus élevé au Canada se trouve... en Nouvelle-Écosse, justement? Aucun n'est parvenu à me répondre, jusqu'à maintenant.

Les taux québécois permettent, dixit les étudiants, une meilleure accessibilité aux universités. Ce n'est pourtant pas ce que les chiffres démontrent, d'une part. D'autre part, les universités québécoises sont accessibles à qui? Aux "gosses de riches" qui se font botter le cul par leurs parents pour sortir de la maison, et qui s'inscrivent, année après année, dans divers programmes de "sciences molles" (philosophie, politique, etc.) plutôt que de se trouver un emploi. Pendant que ces "flancs mous" passent le plus clair de leur temps à gueuler et à manifester contre tout et n'importe quoi, les programmes utiles à la société, tels la médecine, sont ultra-contingentés pour cause de manque de financement.

Alors à mes yeux, les 50$ par session de Charest sont tout, sauf exagérés. Je dirais même qu'ils sont nettement insuffisants! J'aurais mis 100$ par session, moi.